La naissance d’une petite fleur

C’est dans un petit atelier à Telfair, Moka, que Maurilait fait ses premiers pas. Et c’est le 3 avril 1976 que le premier pot de Yoplait en sort. L’entreprise y restera plus de 15 ans jusqu’à la construction d’une usine moderne à Phoenix.

 

Cette première production est le résultat d’un accord de franchise avec la société française SODIMA (plus tard Sodiaal), qui détient la marque Yoplait. A Maurice, où seul est connu le lait caillé artisanal vendu dans les marchés ou fait maison dans les familles d’origine indienne, Yoplait devient au fil des mois le nom usuel du yaourt, alors largement inconnu dans le pays.

 

A cette époque, à peine quelque 400 pots sont fabriqués par jour. Malgré des débuts difficiles liés à des habitudes de consommation encore à développer chez le consommateur, ainsi qu’à des techniques de production difficilement maitrisables, l’entreprise se bat et atteint aujourd’hui une production de pas moins de 20,000 tonnes.